UPSME
 
Les micro-entrepreneurs du bien-être et des médecines alternatives peuvent poursuivre leurs activités
 
 
 
Quand nous avons mis à jour notre article sur les conditions de la poursuite des activités des micro-entrepreneurs durant le confinement de l’automne, nous avions conscience que pour un nombre très important d’entre vous, et notamment pour toutes celles et tous ceux qui exercent le monde u bien-être et des médecines alternatives, ce ne serait pas de gaité de cœur d’apprendre que vous devez cesser votre activité.

Malgré ce que l’on a pu écrire dans cet article et notamment dans les points de précision, nous n’avons pas cessé de chercher une alternative à cette fermeture.

Nous avons parfaitement conscience que vous avez besoin de travailler. Non seulement parce que vous aimez passionnément votre métier mais également parce que vous en avez besoin financièrement.

Ce deuxième confinement est une catastrophe car vous n’avez pas les capacités financières, pour une majorité d’entre vous, à le surmonter, à la différence du premier.

Aujourd’hui, c’est pour toutes ces raisons que nous sommes en mesure de recommander aux micro-entrepreneurs des métiers du bien-être et des médecines alternatives, de reprendre leurs activités.

Cette recommandation s’appuie sur l’analyse que nous avons faite des décrets publiés à ce jour. L’UPSME ne saurait être tenue pour responsable si des évolutions dans les modalités du confinement venaient à se produire avec la parution de nouveaux décrets.

Ce que nous allons ici vous expliquer, ne nécessite aucune démarche particulière auprès des préfectures, ou des ministères qui ont signé les décrets 2020-1310 du 29/10/2020 et 2020-1331 du 3/11/2020.
 
 
Pour en savoir + sur la poursuite de votre activité
 
 
 
 
La déclaration du chiffre d'affaires d'octobre 2020 est diponible depuis le 3 novembre sur le site de lautoentrepreneur.urssaf.fr.
 
Il est possible de déclarer son chiffre d'affaires et de ne pas payer de cotisations sociales, dans l'attente d'une exonération ou d'un étalement.
 
nous vous ferons parvenir rapidement le mode opératoire pour bénéficier de cette mesure.
 
 
L'UPSME a saisi cette semaine la commission des finances de l'Assemblée nationale pour que la CFE 2020 des micro-entrepreneurs soit totalement exonérée.
 
Des négociations sont en cours avec le ministère de Bruno LEMAIRE pour déterminer si ce sera une exonération partielle ou totale ou un report d'échéance.
 
Nous vous tiendrons au courant dans les prochains jours avec un article complet.
 
 
UPSME
1 rue Voltaire
47360 PRAYSSAS
contact@upsme.fr
Facebook
 
 
Cet e-mail a été envoyé à info@ufpmtc.fr
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur UPSME.
 
 
SendinBlue
 
 
© 2020 UPSME